Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’






descargar 177.12 Kb.
títuloSurtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’
página1/3
fecha de publicación17.07.2015
tamaño177.12 Kb.
tipoDocumentos
l.exam-10.com > Ley > Documentos
  1   2   3




www.comptoirlitteraire.com
André Durand présente
Isaac ASIMOV
(États-Unis)
(1920-1992)

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres

qui sont résumées et commentées

(surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’).

Bonne lecture !

Isaac Asimov naquit à Petrovitchi, un village proche de Smolensk, en Union Soviétique, le 2 janvier 1920, de parents juifs qui, en 1923, pour des raisons économiques, émigrèrent aux États-Unis et s’établirent à Brooklyn. Il fut naturalisé américain en 1928. Il passa sa jeunesse à travailler dans le commerce de sucreries de ses parents. Dès l'âge de dix ans, il lut en cachette des magazines de science-fiction remplis de récits d'aventures futuristes qui enflammèrent son imagination et allaient déterminer sa double vocation d'écrivain et de vulgarisateur scientifique.

Il fit de brillantes études en sciences comme en littérature qui lui permirent d'entrer, grâce à une bourse, à l'université Columbia. En 1939, il obtint d'abord un baccalauréat en sciences.

En même temps, il commença à écrire de courtes nouvelles publiées occasionnellement dans les pages de la revue ‘’Amazing stories’’, puis dans celles d'’’Astounding stories’’ dont le rédacteur en chef, John W. Campbell, n'eut de cesse de l'encourager à continuer, à améliorer son style, et s'occupa activement de sa carrière :

_________________________________________________________________________________
‘’Marooned off Vesta’’

(1939)

‘’Au large de Vesta’’
Nouvelle
Naufragés dans un morceau d'astronef à la dérive au large de Vesta, trois hommes percent le réservoir d'eau qui agit ainsi comme un réacteur et les dépose sans problème sur l'astéroïde.

_________________________________________________________________________________
Dès lors, Asimov fut régulièrement publié et quinze nouvelles virent le jour jusqu'à ce qu’en 1941, alors qu’il avait vingt et un ans, sa carrière littéraire débuta véritablement avec :

_________________________________________________________________________________
‘’Nightfall’’

(1941)

‘’Quand les ténèbres viendront’’
Nouvelle
Sur une planète qui possède six soleils. Il ne fait donc jamais nuit, les gens ne connaissent que la lumière naturelle. Si bien que, quand on leur annonce que bientôt les soleils seront tous disparus sous l'horizon, ils sentent la fin proche et se demandent ce qui va se passer « quand les ténèbres viendront? »
Commentaire
John Campbell fut si enthousiasmé qu’il envoya à Asimov un chèque plus important que prévu : cent cinquante dollars, au lieu de cent vingt. On payait à l’époque un cent par mot, et la nouvelle en compte douze mille... Elle est très vite devenu un classique de la science-fiction.

_________________________________________________________________________________
À l'époque de la Seconde Guerre mondiale, Asimov était déjà considéré comme un auteur de science-fiction majeur.

En 1948, il obtint un doctorat en biochimie, avec une thèse intitulée ‘’The kinetics of the reaction inactivation of typerose during its catalysing of the aerobics oxidation of catechol’’.. En 1955, il devint professeur associé de biochimie à l'école de médecine de l’université de Boston. Il allait recevoir le titre de professeur en 1979.

Mais ses succès d’écrivain lui permirent de quitter l'enseignement pour se consacrer à sa passion : écrire, tous les jours, pendant huit heures. Dans cette carrière d’écrivain indépendant, la science-fiction ne représenta bientôt plus qu'un à-côté. Il fut, en effet, l'auteur d'excellents ouvrages de vulgarisation scientifique, parmi lesquels ‘’The intelligent man's guide to science’’ (remarquable panorama des sciences physiques et biologiques, remis à jour en 1972 sous le titre de ‘’Asimov's guide to science’’), d’ouvrages d'histoire et de romans policiers.

Dans la science-fiction, il s’intéressa en particulier au thème des robots qui était à l’époque un des plus riches car il pose le problème psychologique de leurs rapports avec l'être humain. Pour contrer la vague d’histoires teintées du « complexe de Frankenstein » (qui était né de l'angoissante question : et si la créature se retournait contre son créateur?) mettant en scène des robots meurtriers, en révolte contre leurs créateurs, Asimov (qui pestait contre toutes les histoires de telles créatures, depuis le golem jusqu'à Karel Čapek en passant par Mary Shelley), pensant que les robots sont inoffensifs si on les programme convenablement, inventa une science à venir : la robotique, imagina qu’on implante dans « le cerveau positronique» (par rapport à l'électron qui permet l'électronique, Asimov inventa, parce que « ça sonnait bien », « le positron » qui permet « la positronique ») de machines humanoïdes fictives les trois lois fondamentales suivantes qu’il mit au point avec l’aide de John W. Campbell :

- Première loi : « Un robot ne peut porter atteinte à un être humain ni, restant passif, laisser cet être humain exposé au danger. »

- Deuxième Loi : « Un robot doit obéir aux ordres donnés par les êtres humains, sauf si de tels ordres sont en contradiction avec la Première Loi. »

- Troisième Loi : « Un robot doit protéger son existence dans la mesure où cette protection n'entre pas en contradiction avec la Première ou la Deuxième Loi. »

Puis il entreprit de mettre à l’épreuve ces trois lois de la robotique a priori parfaites et inviolables, qui soumettent les robots à un idéal moral qui les rend meilleurs que les humains. Il imagina des failles de ces lois et des bizarreries du comportement des robots qui semblent les enfreindre, faisant découvrir au lecteur comment cela est possible dans une sorte d’enquête policière, dans :

_________________________________________________________________________________
‘’I robot’’

(1950)

‘’Les robots’’
Recueil de nouvelles

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Robbie ‘’

‘’Robbie’’
Nouvelle de 31 pages
En 1998, une petite fille s'est fortement liée au robot encore rudimentaire (il ne parle pas) qui a été conçu pour être bonne d'enfant. Mais sa mère, craignant qu'il ne lui fasse mal, veut s'en débarrasser. On le remplace par un chien, en vain. On fait faire à la petite fille un voyage à New York où, en dépit de toutes les attractions, elle pense encore à lui et où on lui fait donc visiter l'usine de robots. Elle y revoit Robbie qui la sauve d'un danger, et sa mère est donc bien obligée de lui permettre de le garder.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

‘’Runaround’’

‘’Cycle fermé’’
Nouvelle de 31 pages
Un robot, qui a été envoyé à la recherche de sélénium sur la face de Mercure exposée au Soleil, tourne autour du lieu désigné parce qu'il y a détecté un danger, qu'il est donc poussé par la Deuxième Loi de la robotique mais repoussé par la Troisième. Pour le faire sortir de ce « cycle fermé », il faut qu'un des explorateurs en mission s'expose lui-même au danger : ainsi, la Première Loi oblige le robot à le sauver.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Reason’’

‘’Raison ‘’
Nouvelle de 33 pages
Les deux préposés à une station spatiale qui projette vers la Terre un faisceau d'énergie font face à un nouveau robot plus perfectionné qui, étant doté de la faculté de raisonnement, les considère comme des êtres inférieurs et prend le commandement en dépit de la Deuxième Loi. Mais il maintient bien le faisceau en place car il est soumis à la Première Loi et obéit au « Maître ». Alors pourquoi ne pas lui laisser le commandement?

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Catch that rabbit’’

‘’Attrapez-moi ce lapin ‘’
Nouvelle de 33 pages
Sur un astéroïde, deux spécialistes surveillent un robot multiple (qui a six robots sous ses ordres). Il n'effectue son travail que lorsqu'il est surveillé. Il y a donc un problème ; mais, pour le résoudre (préparer un civet), il faut d'abord attraper le lapin. Le facteur d'initiative personnelle est trop sollicité en l'absence d'un être humain. Pour le constater, les spécialistes provoquent un éboulement dont ils sont victimes. Mais le robot n'est capable de les sauver que lorsqu'un de ses « doigts » est supprimé.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Liar’’

‘’Menteur ‘’
Nouvelle de 30 pages
Le robot Herbie est télépathe à la suite d'un vice de fabrication. Il trompe la robopsychologue Susan Calvin (en lui disant que l'homme dont elle est amoureuse va en épouser une autre) et le mathématicien Bogert (en lui faisant croire qu'il va succéder au directeur) : il a satisfait leurs désirs intimes. Mais Susan Calvin se rend compte du dilemme causé en lui par la Première Loi de la Robotique et, le poussant à bout, elle le détruit non sans esprit de vengeance.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

‘’Little lost robot’’

‘’Le petit robot perdu’’
Nouvelle de 47 pages
Susan Calvin raconte comment, en 2029, sur l'Hyper-Base, elle a retrouvé, parmi les soixante-trois robots, celui qui s'était perdu parce qu'il en avait été sommé par un chercheur. Elle apprit qu'ils avaient été moins imprégnés par la Première Loi de la robotique afin de ne pas nuire aux travaux et que certains n'avaient pas reçu la formation nécessaire sur l'Hyper-Base. Elle parvint à retrouver le robot perdu parce que, à cause de cette ignorance, il avait un complexe de supériorité.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Escape !’’

‘’Évasion ! ‘’
Nouvelle de 39 pages
La Consolidated a détruit son ordinateur en le mettant face à un dilemme. Susan Calvin décide de résoudre le problème et un vaisseau est construit par les robots. Deux hommes y sont emportés, incapables de le diriger ; le bond interstellaire les fait mourir un temps, se retrouver dans une autre galaxie et revenir. La robopsychologue explique alors qu'elle avait minimisé pour le Cerveau l'importance de la mort et que celui-ci avait pratiqué une « évasion », s'était soustrait partiellement à la réalité.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’Evidence’’

‘’Évidence’’
Nouvelle de 40 pages
Au XXIe siècle, alors que la U.S. Robots a créé des robots « positroniques » qui sont parfaits parce qu'ils obéissent aux trois lois de la robotique, un politicien soupçonne son rival d'en être un, d'avoir été substitué à lui par un juriste victime d'un accident. On ne l'a jamais vu boire ou manger ; mais il mange une pomme. On ne peut photographier son intérieur car il porte un écran protecteur contre les radiations. Mais, alors qu'il prononce un discours devant une foule animée par la colère des Fondamentalistes, il accepte de frapper un opposant : il est élu, mais il révélera à Susan Calvin, qu'il n'a pas enfreint la Première Loi car cet opposant était lui-même un robot !
Analyse

(la pagination est celle de ‘’Les robots’’ (‘’J’ai lu’’)
Intérêt de l'action
La Première loi de la robotique est ici apparemment enfreinte puisque ce serait un robot qui a été frappé. Il faut noter la surprise du « petit homme remuant » (page 311) dont on ne sait pas d'abord qui il est ; de même pour Lenton, page 320), de la révélation (Byerley est un robot). Le découpage se fait en plusieurs séquences, par de grands alinéas dont il semble que l'un manque page 293 où l'ellipse est nette. Le texte en italiques de la page 328 qui décrit la suite de la carrière de Stephen Byerley à travers les propos de la robopsychologue, interrogée par le narrateur, qui font les liens entre les nouvelles, est un épilogue.


Intérêt littéraire
Il faut regretter l'anglicisme d'autant plus énorme qu'il est le titre : « evidence » se traduit en effet en français, comme il l'est dans le reste du texte, par « preuve ». Comme dans toute oeuvre de science-fiction, on trouve des mots inventés par Asimov (« positronique »). Le vocabulaire est assez recherché (« prétoire », « ersatz d'homme »). Les figures de style sont assez nombreuses. Une grande partie de la nouvelle est faite de dialogues, Asimov étant habile à les rendre vivants, à donner aux personnages des réparties efficaces, à montrer l’importance de l'agilité intellectuelle dans la discussion.
Intérêt documentaire
À l’égard d’un texte de science-fiction comme celui-ci, se pose la question de la crédibilité du tableau qui est donné de ce monde futur. Au XXIe siècle, la planète est divisée en quelques grandes Régions, qui ont chacune un Coordinateur Régional, qui « se formèrent en Fédération en 2044 ». Stephen Byerley est devenu « le premier Coordinateur Mondial ». La politique est calquée sur celle qui existe aux États-Unis, l’opposition étant celle de Fondamentalistes (définis pages 310-311). Les machines prennent de plus en plus de place, dont les robots (et leur variante : l'androïde ou cyborg) : ils ne sont pas intellectuellement supérieurs aux humains (« Le cerveau positronique n'a jamais égalé la complexité du cerveau humain », page 326), mais, invention propre à Asimov, soumis aux Lois de la Robotique, à l'idéal moral qu'elles proposent.
Intérêt psychologique
Les personnages ne sont que des représentants d'idées, sans réelle profondeur. Le personnage le plus important, puisqu'on le trouve dans tout le recueil, est évidemment Susan Calvin qui est une remarquable psychologue.
Intérêt philosophique
À un premier niveau qui ne tiendrait même pas compte de l'aspect de science-fiction, on peut dégager la critique de l'ambition qui pousse Quinn aux pires bassesses pour détruire la réputation de son adversaire, de l'habileté dialectique dont il faut faire preuve dans une telle lutte, des subterfuges auxquels il faut recourir pour triompher (car Byerley donne un coup de poing à un autre robot).

À un deuxième niveau, sur le plan des personnages, on peut souligner le féminisme d'Asimov, encore que son personnage féminin soit, de façon assez caricaturale, une femme que sa supériorité a amenée à demeurer célibataire.

Enfin, au troisième niveau, vraiment philosophique, qui est le sujet de la nouvelle, on doit apprécier ce « complexe de Frankenstein » que l'auteur définit dans sa préface. Cette peur de la machine est d'autant plus justifiée (aux yeux des Fondamentalistes) ou injustifiée (quand on a l'esprit large) qu'ils représentent un idéal moral en ce sens qu'ils sont incapables de faire le mal. Pourtant, Byerley a recouru à un subterfuge, mais pour le plus grand bien de l'humanité ; d'où la question philosophique : n'est-il pas légitime de commettre un petit mal pour obtenir un plus grand bien, ce qui pourrait aboutir à l’idée dangereuse que « la fin justifie les moyens ».

D'autre part, les robots d'Asimov posent la question de la définition de l'être humain : ils sont incapables de faire le mal tandis que l'être humain peut le commettre, peut choisir entre le bien et le mal : c'est cette faiblesse qui fait sa grandeur.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
‘’
  1   2   3

Añadir el documento a tu blog o sitio web

similar:

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconSinon, les violences sociales planétaires qui nous attendent seront...
«Réconcilier les droits et les devoirs pour l’avenir de l’humanité» à paraître l’été 2009

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconSurtout ‘’La nuit du Décret’’, roman étudié dans un dossier à part
«rêver» à travers les récits de sa mère. Et, dès ce temps-là, a lecture a été son unique point de repère

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconSéquence 2 : Le pouvoir de la voix poétique
«La Chascona» dans le quartier de Bellavista, sur les hauteurs de Santiago du Chili est un pèlerinage émouvant pour les amoureux...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconLos dones del espíritu santo: consejo, piedad, fortaleza / els dons...
...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconPresentar obligatòriament les activitats d’estiu proposades de la...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconPresentar obligatòriament les activitats d’estiu proposades de la...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconLc. 12,36 ss. “Dichosos los servidores a quien su amo, al llegar,...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ icon* Les partitures individuals de format b I c es reeditaran en format...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ icon{Al-lah ha agraciado a los creyentes enviándoles un Mensajero de...

Surtout ‘’Les robots’’, ‘’Fondation’’, ‘’Les cavernes d’acier’’ iconEsta dedicatoria se la dedico a Gerardo fuentes y también a todas...






© 2015
contactos
l.exam-10.com